écrit le 19 septembre 2014 à 13h12 dans Journal intime

Le Papillon.

Un homme se détendant sur le banc d’un parc remarqua que dans un feuillage près de lui il y avait un cocon qui semblait bouger. Il décida de pas ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Addam, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

09/09/2014

Un sentiment inexplicable.

Il est rare que mes écrits soient privés, mais j’en suis au deuxième depuis deux jours. Rien de bien secret, mais ils me serviront de repère ...

21/08/2015

besoin de rien.

Il existe des jours où il n’y a rien à dire. On l’on a l’impression de suivre ce long chemin qui nous mène nul part. Je suis sur ce chemin et ...

04/10/2015

je t'aime en M.

le son de tes mots résonne encore dans ma tête, je t'aime, mon amour je t'aime, je suis au septième ciel, je suis heureux, je suis alors comme un f ...