écrit le 10 février 2019 à 18h37 dans Journal intime

l'histoire se répéte.

Souffrir sans souffrir, quel paradoxe. Pourtant je souffre, mais je ne peux rien dire. Même à toi journal. Je me sens un peu bizarre, je souffre, je ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Addam, tu dois t'inscrire :

S'inscrire

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

18/11/2014

Sì alla vita , Sì alla libertà

Les mots me brule, J’ai dans la tête, cette brume, Qui m’empêche d exploiter mon potentiel, C’est vers toi, oui, madda, vers le ciel, Que je ...

17/04/2015

Ce n'est pas un Adieu.

J’ai de la peine, j’ai le cœur lourd, l’esprit pesant, mais les larmes, le chagrin ne veulent pas s’évacuer. Je suis un peu « perdu », ...

19/09/2014

La solution serait d'en finir définitivement.

Cher Journal, J’ai reçu la visite d’un « ami » hier. C’est plutôt quelque chose de positif, mais malgré tout dans les paroles de soutien q ...