écrit le 7 avril 2015 à 13h18

au jour le jour.

Il y a l’amertume du bonheur comme il y a l’ivresse de la souffrance. Alfred capus. Ce Samedi j’ai revu le traite, le fourbe, le parjure, l’ ...

Pour lire la suite de cet écrit ou pour contacter Addam, tu dois t'inscrire :

Je m'inscris maintenant

Tu as aimé ?

Diariste te recommande...

Poursuivre la lecture du même auteur...

23/02/2018

Des paroles douloureuses, des Actes en conséquences.

Rendez vous chez le médecin, Entretien avec mon Médecin ce matin. Je lui ai demandé de me prescrire l’ABILIFY, puisque je dois avoir ce traiteme ...

29/04/2015

Et la vie continue.

Je suis fatigué de ma semaine ; Heureusement un long week end se profile. Je crois que vendredi ça sera grâce matinée. La semaine prochaine j’ai ...

07/12/2012

petite bohème

La rue est sombre, illuminée juste par le filet de lumière d’un vieux lampadaire qui éclaire l’impasse. Il fait froid, la neige est dure et gel ...